Chroniques d'un citoyen du Monde ...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 2 mars 2012

Il a fait froid, mais c'est passé ! et après ?


Encore une grande période de silence depuis mon dernier billet.
C'était pour la galette des rois :-)
On ne peut pas dire que je tiens une cadence de publication infernale :-(
Je pourrai toujours tenter d’expliquer qu’à cause du froid de ces dernières semaines, j’ai manqué d’inspiration. Cette image d’une roue de la rue des teinturiers en est une illustration.


La roue de la rue des teinturiers Hivers

Non, je n’ai pas cette excuse. Pourtant, ce n’est pas l’actualité qui manque de sujets qui mériteraient une prise de position publique sur un Blog personnel. Ca s’agite à tous les étages et pas forcément dans le bon sens. Un peu comme si tout allait de travers. Alors, que se passe-t-il ?

Ressenti quasi général d’être dans une phase de changement dans laquelle les choses risques de nous échapper.
Quel que soit la grille de lecture utilisée, économique, politique, sociale, écologique, etc., Le sentiment est le même : Il y a eu un avant la seconde décennie du 21ème siècle et il y aura un après. Nous finirons cette décennie dans un autre monde.
Pour les plus pessimistes, c’est celui du néant.
Pour les plus optimistes, je manque d’imagination. Je ne sais pas trop comment décrire une vision réaliste d’un futur où les choses se seront améliorées.
Sur le plan individuel, je pourrai y arriver peut-être, mais au niveau de notre collectivité, de notre humanité, ou quelle qu’en soit l’échelle, cela m’est difficile.

C’est justement parce que cela me parait difficile qu’il me semble intéressant de me soumettre à cet exercice.
Cette pensée de Sénèque mérite d’être rappelée : « Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles ».
Alors osons imaginer un monde centré sur la raison et la vie plus que sur la passion et le profit.

Je reste intuitivement persuadé qu’il existe un autre dessin pour cette humanité que celui qui semblerait se mettre en œuvre.
Tout changement implique une phase de transition : C’est notre crise contemporaine. Reste cet après. Il eut été difficile à l’aube du 20éme siècle d’imaginer ce qu’il en est advenu. Pourtant, malgré ses crises, il ne s’est pas trop mal terminé, non ?

C'est comme pour cette roue de la rue des teinturiers (ou comme tout d’ailleurs) :
Un moment, un état. Un évènement, un changement d’état. Un après…

La roue de la rue des teinturiers Eté

Voilà, un billet pour ne pas dire grand-chose. Quelques mots, deux photos et hop, c’est posté !

A bientôt.

vendredi 27 janvier 2012

Dernier billet d'ici

Bonjour,

Un dernier billet sur ce blog pour vous signaler son déménagement.
Si vous souhaitez me suivre, c'esi ici :

http://blog.msurena.fr

A bientôt,

hom9.gif
Michel

vendredi 6 janvier 2012

Épiphanie

Bonjour, Aujourd'hui, nous sommes le 6 janvier 2012.
C'est le jour de l’Épiphanie (http://www.joyeuse-fete.com/epiphanie.html).
Si j'étais resté en Ile-De-France, je serais bien passé à Choisy-Le-Roi, à côté de Bourg-La-Reine, dans le Val-De-Marne.
J'aurai pu y faire la galette pour tirer les Rois et , éventuellement, allé saluer la Reine (!).
Galette.jpg
Mais que nenni, je suis à Avignon. Ici, le maire est ROIG (Marie-Josée) et elle y est comme une Reine. Ça tombe bien!

Pour finir, à propos des années qui passent, voici une citation à méditer :
« Il ne faut pas chercher à rajouter des années à sa vie, mais plutôt essayer de rajouter de la vie à ses années. »
John Fitzgerald Kennedy.

Bisous à tous et bonne année 2012.

Michel

vendredi 9 décembre 2011

La loi des lois

Notre vie est régie par plusieurs lois.
Des lois souvent d’origine empirique mais toujours démontrée.
Elles sont là, inéluctablement présentes dans notre vie quotidienne.
La loi

Des lois anciennes :
Celles de la table de la loi (Merci Moïse), Celle de l’apesanteur (merci Newton), celle du corps plongé dans un liquide (merci Archimède), celles des hommes, qui change selon les époques et les pays (merci qui ?).

Des plus récentes aussi :
Celle de la tartine qui tombe toujours de mauvais côté (merci Murphy), celle des ordinateurs qui doublent leur puissance tous les 18 mois (merci Moore), Celle du silence (merci Al Capone).

Enfin il y a plein de lois. Des lois qui nous rappellent à quel moment on se situe en dehors. Et la loi des 80/20, vous connaissez ? La loi de Pareto. Utilisée en gestion de stock, de client, de projet, de production, elle se révèle dans notre quotidien pour peu que l’on y pense (comme beaucoup des autres lois citées plus haut).

Empiriquement , par extension, je pensais que pour ce qui concerne les richesses, le patrimoine, il en était ainsi : 80% des richesses étaient détenues par 20 % de la population.
Scandaleux peut-être, Injuste sans doute, mais ainsi va le monde. La loi des lois.

Le 24 novembre dernier, l’actualité faisait état d’une enquête de l'Insee sur le patrimoine des ménages français qui allait venir confirmer cela.

Répartition de la masse totale de patrimoine brut entre les ménagesAujourd’hui, 10% les plus riches possèdent 48 % du patrimoine du pays. En fait, 50% possèdent 93%. Entre les deux, nous ne sommes pas loin des 20% de la population pour 80% des richesses. Donc aussi, accessoirement, 50% d'entre nous (le peuple français) possèdent 7% de ce patrimoine financier, immobilier et professionnel. Qu’en dire ?

Après avoir dit que je sais dans quelle moitié je me situe ( et vous ?) et ajouter que je vie dans une région du pays où ce rapport est sans doute plus flagrant qu’ailleurs (PACA), il me semble nécessaire, en cette période de recherche de solutions d’économies pour régler un problème de dette publique, d’affirmer la chose suivante :
Ce n’est sûrement pas en continuant à taxer d’avantage ce 50 % là que l’on fera avancer ce Schmilblick.
On pourrait même en faire une loi.


Hulahup barbatruc… encore une bonne chose de faite.

Ciao.

jeudi 8 décembre 2011

Un PV à 900 Km/h !

Le titre de ce billet suffit à lui seul pour signifier le caractère incongru de cette courte histoire.
Zone 900
C'était un dimanche. Un jour de départ en vacances.
Séjour sur Madinina, l'ile aux fleurs. Pour les non-initiés, c'est la Martinique, ce territoire français d'outre-mer.
Située à environ 7000 km de la métropole, cette terre volcanique de l'archipel des Antilles est une propriété de l'état Français, héritage de l'ère colonialiste européenne.
Le colonialisme est officiellement fini. Même l'impératrice Joséphine de Boarner dont la statue est sur la place de La Savane est là pour en témoigner. Joséphine
Le colonialisme est fini et Joséphine a été décapitée ! Mais ce n'est pas l'état français qui a voulu cette expression symboliquement forte de la fin de cette époque. Cette décapitation résulte de l'œuvre d'indigènes.
L'état français lui, avait voulu poser cette statut comme une marque de l'histoire de France, puisque cette dame était l'épouse de celui que seul les français considèrent comme un grand homme : L'empereur Napoléon Bonaparte.
Pour la nature, c'était un petit homme (par sa taille) et pour la quasi-totalité du reste de la planète qui s'est intéressé à ce personnage, ce fut un dictateur comme il en a existé d'autres. Le colonialisme est fini, mais la restitution des terres et des biens à ceux qui ont été les premières victimes (les indiens Arawak, les esclaves du triangle d'or et les travailleurs bretons et normands qui ont eux aussi été abusé par le pouvoir) est loin d'être d'actualité.
L'oppression sur les antillais d'aujourd'hui est encore très forte. Il y a fort à parier qu’ l’on me rétorque que ce qui était dénonçable il y a 300 ans n'a rien à voir avec la réalité contemporaine.
Bien sûr, rien à voir…

Cessons cette digression et revenons au sujet. Ce PV !

Ce 24 juillet 2001 à 18h19, un véhicule de marque Fiat, dont je suis le dernier propriétaire déclaré, a été flashé sur la RD118.
Le fait est qu’au même moment, j’étais dans un avion qui m’emmenait vers fort de France. D’où le 900 Km/h.

Donner c’est donner.
Donner sans certificat de vente, c’est quand même donné. Sinon, ce serai vendu! J’ai donné, j’ai reçu. On récolte ce que l’on sème… J’ai payé, j’ai contesté et maintenant, j’attends.

Finalement, ce billet manque un peu d’intérêt. A part l’idée du flash à 900 Km/h, j’en ai plus dit par ma digression que par mon sujet, mais j'avais tellement envie d'en parler de ce PV !
Fin de zone 900

Maintenant, c’est fait !

Ciao bye bye.

jeudi 20 octobre 2011

Depuis longtemps...

Bonjour,
Depuis longtemps, je n'ai pas écrit sur ce blog.
Aujourd'hui, 11 mois et 2 jours après mon dernier billet, je reprends mon clavier.

J'aurais sans doute l'occasion de parler de ces derniers mois au fil de mes futurs billets (!), mais pour aujourd'hui, j'ai choisi une photo que j'ai prise quelque part cet été sur le territoire français.

Une antenne-relais

J'y étais, je l'ai vu : Une antenne-relais au milieu d'un jardin !

Symptomatique de notre époque :
C'est l'histoire d'une multinationale, propriétaire d'une société de téléphonie qui elle-même soustraite le déploiement de ses antenne-relais à une société de service qui fait appel à un commercial pour trouver des emplacements qui lui-même en parle à son beau-frère. L'affaire est belle : Contre quelques mètres carrés au sol, il recevra une petite rente. Et chaque élément de cette chaine recevra sa part de profit. Pour peu que le beau-frère soit actionnaire de la multinationale...

A propos des radiofréquences, suivez ce lien : lesondesenquestions.fr

Bon, j'y vais, j'ai mon portable qui sonne et je l'ai laissé au fond du jardin !

A t'chao,

Michel

mercredi 19 octobre 2011

Entre deux...

Bonjour,

Avant de reprendre le rédaction de mes billets, j'en dépose un qui n'en est pas un !
Juste un petit mot entre deux époques.

Il y a un an, je tenais ce blog et je commençais une formation. Ça, c'est l'époque d'avant !
Fleche_arrondie4.png Aujourd'hui, c'est un peu plus compliqué et tout est à refaire. C'est l'époque présente.
Fleche_arrondie5.png
Entre les deux, je n'ai pas pris le temps de remercier les quelques personnes qui m'ont envoyer des commentaires (plutôt sympa).

Alors je le fait aujourd'hui dans ce billet entre deux : Merci à vous...

D"ailleurs, ce blog a changer d'adresse, les commentaire sont resté à l'ancienne adresse : blog.surena.net

Pour finir, une petite réflexion et un parti pris :

En organisant ma recherche d'emploi (qui n'avance pas), je me suis posé la question de ma traçabilité sur le Web. J'y traîne depuis une quinzaine d'année.
J'ai fait un peu de ménage sur mes profils MSN et Facebook, puis je me suis posé la question de ce blog.

N'y a-t-il pas, parmi ces choses dites, ces choses écrites (parfois avec des fautes) des petits trucs qu'il ne faudrait peut-être pas révélé tout de suite à un employeur potentiel ?
Et bien voilà mon parti pris : je garde mon blog !

C'est tout pour cet entre deux.

A bientôt, au plaisir de lire vos commentaires....

Michel

jeudi 18 novembre 2010

Une autre voie

Changer de voie

Bonjour,

Comme beaucoup d'entre nous, l'idée de boulot, loisirs, dodo n'a du sens que s'il y a un avenir. Mais aujourd'hui, il n'y a plus beaucoup de perspectives.
Alors, imaginons qu’il existe une autre voie

Et si, quelques trimestres avant les prochaines élections présidentielles, nous avions enfin trouvé quelque chose de tout aussi claire que fondamental à demander aux candidats ?

Quelque chose qui nous ouvrira enfin des horizons d’espoirs face aux grands maux de notre société. Une alternative qui nous permettra d’envisager un futur pour les générations à venir.

Une demande non négociable d’un peuple asservi qui, fort de sa lucidité, revendique le droit au futur. Si penser que la France toute seule n’arrivera pas à changer une logique planétaire, c’est sous-estimer la puissance de l’énergie systémique.

Face à une logique basée sur une représentation sociale erronée et en s’appuyant sur les réseaux existants, il y a fort à parier qu’un courant de lucidité contamine rapidement la population.

Allez voir cette vidéo et lisez ce texte. Il faudra prendre un peu de temps, mais le jeu en vaut la chandelle.

A moins que ceci soit encore une arnaque de plus ? Hummm… Pas sûr...

Affaire à suivre.

A bientôt.

Le texte : Nos_impots_servent_a_rembourser_les_interets_d_une_dette_publique_illegitime.pdf

Source de la vidéo : http://vimeo.com/1711304

Source d'origine : http://www.bankster.tv/

samedi 13 novembre 2010

Semaine marathon

Answer to Life.


Bonjour.


Comme cela me fait plaisir de retrouver mon blog. Surtout après le dernier (et troisième) commentaire.
Je pense chaque jour à ces billets comme si des milliers lecteurs comptaient sur moi pour ce petit moment de lecture.

Et chaque jour, je me dis que j’irai bien m'en faire une petite tranche (de blog)...

J'en profite pour te remercier, Toi lecteur qui, surveillant ton flux favoris ou zappant sans cesse sur ton navigateur ou ton ordiphone, attends avec impatience une nouvelle publication.
Merci a toi, même si tu préfère resté discret et que tu garde tes commentaires pour toi.

Donc, chaque jour de cette semaine, j'ai pensé à vous et à ce que j'allais pouvoir vous (me) raconter. Mais voilà, entre la Fac, le Taxiphone le stage pratique et la vie quotidienne, je n'ai pas vraiment eu le temps.

Cela dit, avec tout ça, j'ai développé mon premier site de gestion de ressources, mon premier WIKI et mon premier Espace de Ressources Partagées. Tout ça pour le DUFRES (la Fac) et le stage pratique.

Pourtant, dimanche dernier, je suis rentré de Paris avec quelques clichés de la Manifestation du 6 novembre.

En voici une :

Les tentes de la place de la République (Française).


Je reconnais que ce n'et pas forcement le genre de cliché que l'on attend quand on parle de d'une manifestation, mais vous avez sans doute déjà vu quelques images sur la question, tandis que cette photo là.... C'est aussi cela la capital ! Et puis elle a le mérite de me rappeler que la semaine marathon (42 km et des patates...) ne l'a sans doute pas été que pour moi.

Il peut y en avoir des 42 dans une semaine : 42 heures payés 39 ; 42 € pour manger (des patates ?) ; 42 étage à monter et à descendre chaque jour ; 42 Kg d'affaires scolaires déplacées ; Article 42 du code de la route "Les piétons doivent emprunter les trottoirs, les parties de la voie publique etc., "

42 : Selon Le Guide du voyageur galactique, des chercheurs d'une race hyper-intelligente et pan-dimensionnelle construisirent le deuxième plus grand ordinateur de tous les temps, Pensées Profondes, pour calculer la réponse à la Grande Question sur la Vie, l'Univers et le Reste. Après sept millions et demi d'années à réfléchir à la question, Pensées Profondes fournit enfin la réponse : « quarante-deux ».


Là, je pars en vrille. J'arrête avant de toucher le 42ième fond.

Je vous salut bien bas (42 fois...).

vendredi 5 novembre 2010

Vite vue.


GeoTagged, [N48.89373, W2.48055]

Hello vous... Une petite image de la banlieue. Celle de Paris, bien sûr. Et ce train, c'est un train- tram. Juste entre le tramway et le ...

On n'arrête pas le progrès.

Bye, je vais poursuivre mon petit bonhomme de chemin. @+

jeudi 4 novembre 2010

Faire un tabac, ou pas ?

Affaire à faire et à se défaire.

Le sujet :
Au départ, la cigarette. Celle que je tente de quitter et qui s'accroche.
A moins que ce ne soit moi qui m'y accroche.
Et puis encore un coup de fil qui oriente mes pensées vers un autre sujet. Quoi qu'il s'agit ici aussi d'une séparation....

Alors, le tabac. Oui, je tente pour la quatrième ou cinquième fois de ma vie de fumeur d'arrêter cette "mauvaise habitude".
Depuis hier, je fais mes " journées sans cigarette". 2 jours sans Elle. Oups ! seulement.

Heureusement, nous sommes passés à l'heure d'hivers et les jours se terminent plus tôt. Alors le jours passé (ou pas loin) je la prend... ma cigarette.

Pour marquer ce billet, j'ai pensé à cette photo. Celle des choses pour faire sa cigarette et d'autres choses pour s'en défaire.

Affaire à faire pour se défaire du "Faire avec Elle" afin de "faire sans Elle". Affaire à suivre...

Et le coup de fil ?

Affaire d'une séparation :
Chronologiquement : Changement décidé. Rapidement regrettée. Famille éclatée. Tragiquement pas assumé. Changement regretté. Désert traversé. Rencontre inopinée. Casseroles traînées. Espoirs balayés.Changement regretté. Reconstruction commencée. Amie retrouvée. lieux de vie éloignés. Histoire arrêtée. Changement regretté. Histoires arrêtées. Construction décidé. Changement regretté.
Présentement : un rêve nocturne d'une relation retrouvée face à un rappel violemment réaliste d'une relation perdue.

Donc, Elle n'a pas plus de raison que les autres de s’accrocher à moi.
Et puis je n'ai vraiment plus envie de m'accrocher à qui que ce soit.
Surtout pas à Elle.

La cigarette et moi, c'est fini. Et ce billet aussi.

@+

mercredi 3 novembre 2010

Enfermé dehors

Etre enfermé quelque part et se replier sur soi ...

Petite introduction à propos de ce billet : le titre n'a rien à voir avec le film d'Albert DUPONTEL (je ne l'ai même pas vu...).

J'ai regardé les actualités ce soir. Parmi la multitude de questions et de commentaires qui jaillissait dans mon esprit pendant que mes yeux et mes oreilles conduisaient directement dans mon cerveau ce flux d'information qui émanait de mon poste de télévision, il y a une idée qui continue à trotter dans ma tête. Le reste de ce qui a été évoqué à du revenir dans le poste après que je l'ai éteint parce que, comme à chaque fois, le sentiment de puissance, d’intelligence et de confort à disparu de mon être en même que 90% des nouvelles de cette fin de journée. Voici l'idée :

Que peut-on attendre sérieusement d'un système qui considère que pour éduquer ses enfants, les enseignants ont juste besoin d'avoir fait 4 ans d'études supérieures. Bon, elles ont beau être supérieures, les enfants méritent quand même un peu plus. Quand on pense au monde que nous allons leur laisser, nous pourrions au moins donner les moyens au plus grand nombre de disposer aussi d'une culture intelligente. La culture des communications électroniques ne peut à elle seule permettre aux individus de grandir pour s'épanouir. Et même s'il s'agit presque d'un lieu commun, on peut difficilement éviter la question. Alors que peut-on attendre d'une société qui est capable de faire (aussi) des choix comme cela ? Des commentaires sur mon blog peut-être ? Ce sera au moins ça !

Vous avez vu la belle photo que je vous ai trouvé aujourd'hui ? Hors sujet ?

Enfermé chez moi, j'ai regardé la TV, et j'ai eu des idées. Mais juste avant, j'ai eu une conversation téléphonique qui, à ma grande surprise, m'a révélé un petit quelque chose : Parmi les maux qui accompagnent mon existence, il y en a trois qui ont une présence assez forte et qui m'ont inspiré la phrase suivante : "Je conjugue un sentiment d’imposture permanent avec une infidélité sociale récurrente et un complexe de négritude omniprésent."

Alors avec cela, l'idée d'être enfermé dehors devient évidente. Je me sent comme refermé sur moi même avec une grille en le monde et moi, seul, nu et livré à la vie. Mais bon, c'est juste un sentiment parmi d'autres.

Avec l'hiver qui arrive, il vaut sans doute mieux se sentir enfermé dehors dans un appartement chauffé et équipé, même si c'est pour regarder le 20 heures, qu'être tout simplement dehors. Donc, ça va ...

Fin de billet

lundi 1 novembre 2010

Du monde à la maison ...

Un scorpion Avignonais.

Le dernier visiteur à la maison depuis déjà un certain temps. Après les fourmis, les mites, les moustiques, les mouches et les souris, voici un nouveau visiteur en ces lieux. D'une taille d'environ 5 cm, je me suis sentis obligé de le chasser dés que je lai vu. Enfin, pour tout dire, j'ai demandé à mon grand garçon de s'en charger. Ouf !

Si vous hésitiez encore et cherchiez une bonne excuse pour ne pas passer à la maison, en voici une en or.

Bye.

dimanche 31 octobre 2010

Un dimanche de pluie

Du côté du 5, rue chateaubriand, à Avignon

Quand on connait la puissante influence de l'eau sur notre organisme et notre environnement, ça vaut le coup d'apprécier une journée comme celle ci.

Une photo de la vue de chez moi, aujourd'hui, jour de pluie.

Juste une goutte ...

Une goutte ...

Aujourd'hui, dimanche matin.

samedi 30 octobre 2010

Episode à passer

Un moyen de sortir

Samedi 30 octobre 2010. C'est la date du jour. Week-end de la Toussaint. Aujourd'hui, tout gris. Dehors, dedans, partout.

Une journée comme on en croise de temps en temps. Un jour où tout va de travers.
Jusqu’à la pharmacie qui m'a vendu une boite usagé au lieu de m'en vendre une neuve, comme cela se fait d’habitude.
Plein de petites choses qui réconforte dans l'idée qu'aujourd'hui, tout va "pas bien"...

Attendre que ça passe. En général, ça passe.

Attendre un autre jour. le suivant, qui ira sans doute mieux. Ou celui d’après... Se dire que c'est cyclique. Que ça va, ça vient, et que ça reviendra...
S'approprier ce slogan du Label SAVARAH "Il y a des années où l'on a envie de rien faire..." pour se dire que cela ne durera qu'une journée.
Ainsi dit, cela devient commun, acceptable "Il y a des jours où l'on a envie de rien faire". Et pourtant.

Bon, ici, le vent se lève et la pluie arrive.

C'est décidé, je ne sortirai pas, ou pas ! Pas pas sortir, c'est déjà sortir un peu. Alors on verra....

Allez ! A table maintenant. Bon appétit et à bientôt.

CIao

jeudi 28 octobre 2010

La moto


GeoTagged, [N43.94575, W4.81475]

Second test avec mon Ordiphone (voir ci dessous). J'ai trouvé une application pour ça. Le premier test était réalisé avec la version gratuite. Ce second test est lui réalisé avec la version payante. Il y a les photos en plus...

La photo, c'est ma petite moto. Elle remplace l'auto. C'est bien, mais ces temps ci, il commence à faire frais et il y a beaucoup de vent. Il va falloir que j'investisse dans des habits adaptés.
A suivre...

C'est tout. @+

Quoi de neuf

Petit test de post directement à partir de mon Ordiphone. Bon, personne ne connait ce mot. Le couple téléphone mobile et assistant personnel électronique (PDA). Oui, il s'agit bien d'un Smartphone. Le mien est une marque connue. Mais je ne la citerai pas ici. Non. Mais quand même, ça à l'air de fonctionner. Tant mieux. Y'a plus qu'à...

@+

La moto


GeoTagged, [N43.94575, W4.81475]

Second test avec mon Ordiphone (voir ci dessous). J'ai trouvé une application pour ça. Le premier test était réalisé avec la version gratuite. Ce second test est lui réalisé avec la version payante. Il y a les photos en plus...

La photo, c'est ma petite moto. Elle remplace l'auto. C'est bien, mais ces temps ci, il commence à faire frais et il y a beaucoup de vent. Il va falloir que j'investisse dans des habits adaptés.
A suivre...

C'est tout. @+

mardi 26 octobre 2010

Au centre...

Une pensée qui traîne depuis quelques semaines dans mon esprit.

A propos des choix de notre humanité :

Dans un mon centré sur le profit, un profit centralisé, on peut dire qu'il se porte plutôt bien, le profit.

Alors, je ne peux m'empêcher de penser : Qu'en serait-il d'un monde centré sur l'être humain ?

Ou mieux encore ...

Une humanité centrée sur la vie ?

Et 1, et 2, et 3 euros...

- page 1 de 2